Lycée La Prat’s, Cluny

Accueil > Classes préparatoires > Témoignages d’anciens élèves > Stage de 3ème année ENSAM chez Airbus Helicopters

Stage de 3ème année ENSAM chez Airbus Helicopters

vendredi 21 août 2015, par Aubert R, Enseignant


Etant Clunisoise, j’ai visité de nombreuses fois, au cours de ma scolarité, l’école des Arts et Métiers de Cluny. J’ai pu découvrir de multiples projets que les élèves ingénieur pouvaient réaliser, ce qui m’a donné envie d’exercer un métier technique et notamment d’intégrer cette école. En première, je me suis donc orientée vers un bac scientifique Sciences de l’Ingénieur au lycée La Prat’s. J’ai alors découvert les bases des technologies qui nous entourent.

En 2010, le bac S - SI en poche, j’ai intégré la prépa PTSI de la Prat’s. Le dépaysement n’était pas vraiment au rendez-vous mais le rythme était tout autre qu’au lycée ! Entourée de professeurs compétents, toujours disponibles pour répondre à nos questions, et là pour nous motiver à atteindre nos objectifs, j’ai pu acquérir une culture technique mais surtout un rythme et une organisation dans mon travail qui me sont précieux encore aujourd’hui. Ce serait mentir de dire que je n’ai rencontré aucun échec en prépa et que je n’ai jamais été découragée, mais l’essentiel est de toujours garder son objectif en tête. Malgré la charge importante de travail, je garde de très bons souvenirs de mes deux années de prépa avec une très bonne ambiance au sein de ma classe et avec les professeurs.
J’ai pu intégrer l’Ecole des Arts et Métiers de Cluny au bout de deux ans. Il est vrai qu’au début j’ai été quelque peu déçue de voir tous ces tours d’usinage et ces fraiseuses que nous n’utilisions quasiment pas... Malgré ça, des professeurs très impliqués dans la matière qu’ils enseignaient ont su me faire partager leur passion. J’ai pu découvrir la forge, la fonderie, le travail du bois, l’usinage, les matériaux,… La formation se complète également par des cours de management, de droit du travail,… Même si nous n’y apprenons que des notions, ces connaissances sont très utiles pour un ingénieur.
Au cours de mon stage de deuxième année d’école d’ingénieur, j’ai pu découvrir le domaine de la recherche et du développement au sein de l’association suisse Biomobile. Ma mission était de concevoir et fabriquer un capteur de couple sur un de leurs véhicules. Cette expérience a été très enrichissante dans la mesure où j’ai pu faire du dimensionnement, de la conception, de l’intégration dans un système, de la fabrication, des essais et de l’étalonnage de capteur. J’ai pu également utiliser de nouvelles technologies telles que l’impression 3D pour la réalisation du prototype.
Au cours de la troisième année aux Arts et Métiers, chaque élève doit choisir une spécialisation. J’ai alors suivi à Bordeaux l’expertise « Ingénierie de l’Aéronautique et de l’Espace ». J’ai complété ma formation par un Master Recherche « Mécanique et Energétique », double diplôme mené en parallèle de mon expertise. La logistique, l’avionique, les composites, la propagation des fissures, les systèmes de propulsions, la physique des transferts mais également le marketing achat ou encore la gestion des risques… ont été abordés tout au long de ces deux formations.
Suite à cette expertise, je suis actuellement en stage de 6 mois au sein d’Airbus Helicopters à Marignane. J’ai intégré le laboratoire de recherche et développement concernant la qualité des matériaux métalliques. Ma mission concerne l’étude des microstructures des couches cémentées et nitrurées des aciers utilisés dans les boîtes de vitesses des hélicoptères. Une immense entreprise (près de 10 000 personnes sur le site de Marignane !), un self à côté des pistes d’essais des hélicoptères, la présentation sur le site de la nouvelle maquette de l’H160 (taille réelle !) mais encore la visite des ateliers de fabrication des boîtes de vitesse d’hélicoptères font de ce stage une expérience passionnante !

Estelle Pidancier
Concours 2012