Visite des BTS 1 au pavillon de l’industrie au Creusot
Article mis en ligne le 6 avril 2018

par SAUDER Christèle - DDFPT
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

La classe des BTS1 scolaires s’est rendue le mercredi 28 mars au pavillon de l’Industrie au Creusot. Cette visite a été effectuée juste après la visite de la start-up Vectéo, dans le cadre de la semaine de l’Industrie du Creusot.

Les étudiants ont visionné un film donnant, avec des images impressionnantes, un aperçu de l’activité industrielle actuelle du Creusot.

Puis ils ont visité le pavillon de l’Industrie, visite commentée avec tablettes, et ont pu découvrir l’histoire industrielle du Creusot, qui se confond d’ailleurs avec l’histoire de la ville.

En effet, le Creusot a pris son essor industriel sous l’impulsion des frères Eugène et Adolphe Schneider, qui se sont adjoints les compétences de l’ingénieur François Bourdon pour développer une fonderie et une forge, dont le marteau pilon le plus puissant trône encore à l’entrée de la ville, en s’appuyant sur la présence sur place de houille, et sur la proximité du canal du centre. Ce développement de l’industrie métallurgique c’est faite sur un site existant qui était précédemment destiné à la fabrication du cristal.

La dynastie de la famille Schneider a fait perdurer et a développé l’activité au long des siècles, en sachant répondre au demandes dans le temps, avec la fabrication de locomotives, d’aciers spéciaux (ouvrages d’art), aux demandes en armes durant les guerres, et en conduisant une politique patriarcale auprès de ses ouvriers, qui vivaient à proximité de l’usine, pour et par l’usine.

Cette famille a ainsi développé des politiques d’éducation, de santé, de logement et d’urbanismeentièrement tournées dans l’intérêt de leur entreprise.

La ville actuelle du Creusot reste fortement marquée par cette politique industrielle, et malgré les difficultés rencontrées par l’industrie sidérurgique dans les années 80, continue d’être une ville industrielle, fabriquant encore des cuves pour les centrales nucléaires, des mats métalliques d’éoliennes, des turbines d’avion, d’alternateurs, de compresseurs, des boggies de trains.

Autour de cette industrie lourde un tissu économique de services aux industriels s’est développée (informatique, communication,…).



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.22