Praxis 2019 : fin de l´acte 1
Article mis en ligne le 24 février 2019

par SAUDER Christèle - DDFPT
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Nous voilà dans le train de retour, nous quittons Duisburg sous un soleil qui nous a accompagnés quasiment pendant tout le séjour, et plusieurs élèves seraient bien restés sur le quai avec leurs familles d´accueil ! Tous les 8 sont ravis de cette expérience assez rare, qui consiste en le fait de réaliser un stage de 10 jours dans un pays étranger. Tous sont vraiment ravis de l´accueil aussi bien des familles qui les ont hébergés que des responsables de stage. Tous sont aussi très contents car ils ont réussi à se faire apprécier sur leur lieu de stage et énormément progressé en compréhension et en expression. Pour ma part, je suis extrêmement fière d´eux ! Ils ont été rapidement autonomes et très à l´aise pour se débrouiller avec les transports en commun d´une ville de 500 000 habitants. Ils ont progressé en allemand à une vitesse impressionnante et ont su surmonter les difficultés inhérentes au projet et à la situation (comprendre, se faire comprendre, se repérer, se rendre utiles) ! Nous n´avons pas eu le moindre problème, tout s´est passé comme si c´était la situation la plus naturelle du monde !
Cette année, huit élèves ont eu le courage de tenter l´expérience. Plusieurs ont fait des stages que nous connaissons bien car nous les proposons tous les ans depuis que le projet Praxis est organisé au lycée la Prat´s.
Louis Lavigne Marbach (1ES1) a travaillé courageusement de 7h à 16h tous les jours sauf le week-end au Mercure Hotel du centre ville de Duisburg. Son travail consistait en le fait de nettoyer les chambres et d´organiser les petits-déjeuners et repas (servir, desservir, prendre les commandes, ranger). Il a travaillé avec d´autres stagiaires en hôtellerie et parfois souffert, car il n´avait jamais le droit de s´asseoir, même lorsqu´il y avait peu de clients. Ses journées de travail étaient longues ! Mais il ne s´est jamais découragé. L´hôtel Mercure est très satisfait de lui et l´a écrit dans l´attestation de stage. Il mérite toutes les félicitations !
Caroline Moreau (1ES1) qui connait bien Duisburg, avait souhaité travailler comme stagiaire au Landfermann Gymnasium, notre lycée partenaire. Grâce à son très bon niveau d´allemand, elle a à la fois aidé différents professeurs, donné des cours de français, s´est beaucoup engagée pour aider enseignants et élèves et toute l´équipe du lycée l´en remercie. Caroline a pu ainsi approfondir son souhait professionnel qui est de travailler dans l´enseignement et sans doute dans un milieu germanophone. Je lui dis bravo !
Méline Masse Boucher (1S1) a travaillé comme Louis dans un Hôtel, le Regent Hotel. Elle aussi a travaillé en cuisine et salle de petit-déjeuner et s´est très bien intégrée à son équipe et a donné entière satisfaction à ses responsables de stage. Sa famille d´accueil a également beaucoup apprécié son joyeux caractère, ses énormes progrès en allemand et nous la félicitons !
Hippolyte Morelle Rigaud (1ES1) a travaillé avec notre ami le libraire Jürgen Donat et appris beaucoup sur le monde de la librairie, du commerce du livre, et beaucoup progressé aussi en allemand. Son naturel et son aisance ont fait de lui un assistant très apprécié et Jürgen Donat a été très satisfait de son stagiaire ! Je lui dis un grand bravo aussi ! Louis et lui ont souvent raccompagné les filles chez elles quand il se faisait tard et je les remercie tous d´avoir si bien veillé les uns sur les autres quand une sortie était proposée.
Arthur Galeron (1ES1) a travaillé au Theater an der Ruhr, un théâtre contemporain dont j´apprécie depuis longtemps les mises en scène originales et l´engagement social (même si celle que j´ai proposé aux élèves de voir avec moi dimanche soir dernier était assez spéciale et déroutante !). Bernhard Deutsch, metteur en scène et responsable du théâtre des jeunes, a de son côté beaucoup apprécié le sérieux et l´humour d´Arthur qu´il appelait « mein Sonnenschein » ! et si Arthur n´a pas forcément aimé toutes les représentations qu´il a vues, il a été lui aussi très content de l´accueil et des possibilités données. Quand il finissait plus tôt au théâtre, il passait aider à la librairie de Jürgen Donat. Son bon niveau d´allemand lui a permis aussi de se faire aimer de sa famille d´accueil et de bien discuter avec tous les correspondants. Qu´il soit félicité !
Aldric Taieb Butsch (1S1) qui souhaite faire des études de vétérinaire ou de médecine a travaillé tous les jours de 9h à 16h à la Tiergnadenhof, une sorte d´écurie au bord du Rhin qui recueille les chevaux en fin de vie et les soigne. Il a lui aussi bien aimé l´ambiance joviale au travail avec une équipe très mixte (à tout point de vue), a été bien accueilli par la famille de Kalvin Amuka, son correspondant, et profité de Duisburg même s´il habitait assez excentré et a moins pu voir les autres que ses camarades. L´équipe de la Tiergnadenhof m´a dit qu´Aldric avait effectué un travail très consciencieux , ils ont tous été très satisfaits de son stage. Je l´en félicite !
Emilie Loiselet (1S1) a travaillé tous les jours de 9h à 16h chez la fleuriste de Pusteblume, une petite boutique au cœur de Duisburg. Elle est devenue incollable sur le nom de fleurs, a étonné sa maître de stage et patronne par sa créativité, son habileté, son amabilité, elle a réalisé plusieurs compositions qui se sont bien vendues (surtout que son premier jour de stage était la Saint Valentin, le 14 février !). Dans son attestation, la fleuriste dit que la présence d´Emilie, toujours de bonne humeur et très communicative, a été un réel enrichissement pour son magasin et qu´elle oubliait régulièrement qu´Émilie n´était pas allemande ! Je la félicite et la remercie !
Enfin, nous avions une première cette année. Mathis Poncet Crouzet (1S1) a travaillé pour la première fois depuis que nous organisons Praxis dans un centre de formation de l´entreprise Siemens à Mülheim an der Ruhr. Mathis a été très bien encadré. D´abord, ayant gardé de vrais liens avec son correspondant de collège à Duisburg, il s´est organisé lui-même pour reloger dans cette famille très accueillante qui l´a véhiculé tous les jours pour lui éviter de se lever à 5h du matin (il travaillait loin de son lieu d´habitation et devait commencer tous les matins à 7h30). Ensuite, il était coaché par plusieurs personnes, dont l´adorable Valentina Hübert, qui lui a permis à la fois d´apprendre énormément de choses et de visiter plusieurs domaines de Siemens. ( il a même eu en cadeau des chaussures de travail de l´entreprise Siemens) Il était plutôt en formation avec d´autres stagiaires, a donné pleine satisfaction à son maître de stage et a effectué des travaux de modélisation 3D et de dessin industriel qui lui serviront plus tard. Il est ravi de ce stage et tout le monde m´a félicitée pour sa gentillesse, son sérieux, son courage, son engagement, sa volonté permanente de parler et de progresser même s´il travaillait dans un domaine très technique et dont le lexique était très particulier. Comme nous n´avions jamais expérimenté ce stage, j´étais un peu inquiète, craignant que ce soit difficile pour Mathis de comprendre. J´avais confiance car je le connais comme un jeune extrêmement positif et courageux. Mais tous les jours, Mathis m´a fait part de sa grande satisfaction, et je crois qu´il aura grâce à ce stage, malheureusement trop court, acquis des compétences dans le domaine informatique et électrotechnique qui seront de vrais plus pour sa future carrière professionnelle dans ce domaine. Je le félicite aussi !
Nous remercions chaleureusement les familles d´accueil adorables, et qui représentent bien la société multiculturelle moderne de cette région de la Ruhr (certaines familles venaient de Pologne, d´autres d´Italie, d´Irak, d´Espagne, du Ghana, du Kenya !), l´engagement du directeur et des professeurs du Landfermann Gymnasium- dont Martin Küppers qui avait prévu les stages et tout organisé avant de tomber malade de la grippe !- , l´irremplaçable famille Rosin qui me supporte, me loge et me nourrit tous les ans pendant Praxis, et surtout l´indispensable Jürgen Donat, sans qui Praxis s´effondrerait. Son engagement permanent, son enthousiasme et sa chaleureuse présence est un vrai soutien pour les élèves et pour moi. Nous le remercions ainsi que la Deutsch-Französische Gesellschaft de Duisburg, le lycée la Prat´s et l´Office Franco-allemand pour la jeunesse pour leur soutien moral, financier et matériel. Praxis est un moment fort pour les élèves et moi, qui nous permet de relancer et de renforcer notre engagement enthousiaste pour l´Europe, qui vit grâce à de tels liens humains et de tels projets reposant sur l´amitié entre des hommes et des femmes de tous âges, de France et d´Allemagne. Je pense que nos élèves comprennent grâce à ce genre d´expérience quel plus cela représente, pour la construction de leur personnalité et de leur avenir professionnel, de bien maîtriser plusieurs langues étrangères et d´avoir le courage de sortir des sentiers battus. Enfin, je les remercie eux car ils donnent, par leur enthousiasme et leur investissement, du sens à notre enseignement et le courage de monter des projets d´une telle envergure.

Catherine GIRBIG



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.22