Baptiste a intégré l’ISAE ENSMA en 2017

Témoignage de Baptiste Pelletier, élève de la classe préparatoire de Cluny de 2015 à 2017.

Article mis en ligne le 27 mars 2019

par Aubert R, Enseignant
logo imprimer
Enregistrer au format PDF


J’ai passé un bac S SI au lycée Nicéphore Niepce, à Chalon-sur-Saône (71), où j’habitais. J’étais un élève assez moyen, le lycéen classique qui ne travaillait pas beaucoup mais qui s’en sortait assez pour avoir finalement une mention Bien au bac ! Le lycée Niepce est assez côté puisqu’il est l’un des rares à proposer l’option Sciences de l’Ingénieur pour les bacs S.
Bref, mon profil en arrivant en classe prépa était celui de n’importe quel lycéen, à l’exception du fait que j’avais déjà l’ambition d’intégrer une prestigieuse école : l’ISAE Supaero, de Toulouse (Aéronautique et Spatial, un rêve de gosse). Ça a beaucoup joué dans ma réussite en prépa !
En effet, je n’ai pas attendu, je me suis mis tout de suite à travailler et j’ai très bien entamé ma PTSI en me retrouvant en tête de classe : chose qui ne m’était jamais arrivé au lycée. En plus d’être motivé par une école d’ingénieur très exigeante, j’ai été encouragé par mes professeurs, qui m’ont apporté beaucoup d’aide afin que j’atteigne mon but, et je les en remercie encore. J’ai réussi à maintenir un rythme de travail régulier (et oui, le fameux rythme dont on vous parle au lycée, il viendra plus naturellement que vous ne le croyez) et j’ai finalement réussi ma PTSI et ma PT en étant en tête de classe. Les concours se passèrent donc sans soucis puisque des examens blancs sont organisés afin de nous entraîner et de nous forcer à revoir les notions abordées sur de longues périodes.
Maintenant, je suis à l’ISAE ENSMA, à Poitiers : une école similaire à Supaero, où j’étudie la mécanique, l’aéronautique et le spatial. J’ai choisi cette école car mes résultats d’oraux aux concours ne m’ont pas permis d’intégrer Supaero, mais ce qui est certain, c’est que les efforts déployés en prépa me sont toujours utiles aujourd’hui, et les compétences de mécanique de PT sont très appréciées dans la majorité des écoles. Mes opportunités de carrière sont les mêmes que celles des étudiants de Supaero, preuve que ce n’est pas que l’école qui compte dans l’obtention du job de vos rêves, mais bien vos efforts et votre motivation !

Baptiste Pelletier



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.22